Zero Dark Thirty : la mort d’Oussama Ben Laden sans saveur

Oussama Ben Laden a été traqué et tué par les Etats-Unis, en représailles après les attentats du 11 septembre : Zero Dark Thirty retrace cette traque de l’intérieur des renseignements américains.

Le synopsis de Zero Dark Thirty

« Après les attentats du 11/09/2001, la CIA traque pendant près de dix années Oussama ben Laden avant qu’une équipe des SEAL parvienne à l’éliminer. »

SensCritique

La traque d’Oussama Ben Laden qui n’en finit pas

Ce qu’on remarque tout au long du film, c’est que la traque de l’ennemi public numéro 1 des Etats-Unis, n’en finit pas. Alors oui, l’assassinat de Ben Laden est important et on sait à l’avance comment ça va se terminer : l’Histoire nous l’a montré. Entre avancements et reculs de l’enquête pour retrouver le chef d’Al Quaïda : les rebondissements sont nombreux.

Mais le problème ici, c’est peut-être la longueur du film : certaines scènes sont inintéressantes, fournies de détails qui n’apparaissent pas comme utiles, bien que réels. Ces détails-là d’ailleurs, sont parfois trop poussés et on se perd un peu dans les explications et hypothèses des enquêteurs de la CIA.

Zero Dark Thirty dure plus de deux heures trente : c’est à mon goût trop long, le film aurait duré une heure de moins et ça aurait été bien meilleur. Alors oui, l’action qui déborde peut être vomitive, mais je pense que l’on aurait pu trouver un compromis.

Zero Dark Thirty

Zero Dark Thirty : un film poussé mais qui manque de saveur

Ces détails sur l’enquête et la traque posent problème, mais pas que. Je ne saurai comment dire cela, mais selon moi Zero Dark Thirty manque de quelque chose. Il ne lui manque pas grand chose pour en faire un excellent film. Alors oui, les personnages sont nuancés, mais c’est surtout du côté du personnage principal : l’agent Maya. C’est l’enquêtrice que l’on va suivre tout au long du film et qui va tenir tête sur une piste, qui lui permettrait d’arriver à la position de Ben Laden. C’est malheureusement le seul personnage qui est détaillé, les autres le sont aussi, mais c’est assez superficiel. Ce qui enrobe peut-être le manque de saveur de ce long-métrage, c’est peut-être la bande original, qui est loin d’être transcendante.

Zero Dark Thirty

Ce qu’il faut reconnaître à Zero Dark Thirty

Dans un film où l’on traque et tue l’ennemi public numéro 1 des Américains, on aurait pu s’attendre à du patriotisme à tout va. Mais ce n’est pas le cas de Zero Dark Thirty : on ne retire pas de joie, peut-être une pointe de soulagement, de la mort d’Oussama Ben Laden. Il n’est pas patriotique et je vais l’être davantage que lui en disant que la prestation de l’acteur français Reda Kateb est excellente (qu’on retrouvait aussi dans Un prophète). Enfin, Zero Dark Thirty est quand même très documenté et précis dans les explications : pour les personnes qui sont intéressées par la thématique du terrorisme et de la traque de Ben Laden, elles apprécieront vraiment le film.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.